ptr
Fiche artiste

Paul Flickinger

ptr

Paul Flickinger

Artiste local à la présence internationale, Paul Flickinger a exposé à trois reprises à l’abbaye des Prémontrés :

  • En 2000 avec son exposition « La Lorraine des Géants »
  • En 2004 avec « Fragrances », une exposition autour de ses créations en bouteilles de parfum détournées
  • Du 11 mai au 22 septembre 2019, Flickinger investi l’abbaye dans le cadre d’une rétrospective : « Flickinger de 7 à 77 ans »

Biographie de l’artiste

Paul Flickinger est né à Colmar en 1941. À 16 ans, il est formé à la lithographie auprès d’Arthur Boxler, jusqu’en 1961. En 1970, il devient directeur artistique du Républicain Lorrain à Metz, et fonde 4 ans plus tard le groupe Art Recherche avec des peintres et sculpteurs alsaciens. Dans les années 80, il réalise ses premières expositions, et reçoit ses premiers prix pour ses travaux, dont la médaille d’argent du Salon des Artistes Français à Paris ou la médaille d’argent au Bilan de l’Art Contemporain au Québec.

Au fil des années, ses travaux conquissent un public de plus en plus large. Dans les années 90, il travaille avec Pierre Cardin. En 2010, il est reçu membre d’honneur de l’Académie des Arts de Russie à Moscou, et ses œuvres entrent dans la collection du Musée d’art Moderne de la capitale russe.

On peut voir ses sculptures dans l’espace public à Paris, Hagondange, Marly, Metz, Tombov (Russie)…

Les œuvres de l’artiste

Flickinger aborde des thématiques récurrentes dans son travail, telles que la mémoire, l’individu face à la société, la transmission, la religion ou encore l’environnement.

Le fantastique réaliste

Dans les années 60, alors que ses contemporains optent pour l’art abstrait ou le pop, Flickinger préfère le fantastique réaliste. Ce mouvement artistique représente des scènes imaginaires avec un trait très réaliste. Les peintures de Flickinger sont chargées, sombres et originales .
Petit à petit, son style unique se dessine, et l’envie de dépasser les conventions grandit. Flickinger explorera alors la sculpture et l'art brut, explorant les techniques tout au long de son parcours.

Don Quichotte

Le personnage de Miguel de Cervantès est présent dans plusieurs toiles de l’artiste. Don Quichotte se prend pour un chevalier errant, et parcours l’Espagne en voyant le monde qui l’entoure à travers le filtre de sa folie. Pour Flickinger, cette folie est une « forme supérieure de sagesse ». Don Quichotte est un idéaliste, qui veut être quelqu’un de bien malgré les moqueries. Dans le livre, Cervantès aborde également le thème de la vieillesse et de prendre conscience du vide et des chimères de nos vies. Flickinger se retrouve beaucoup dans ce livre, et en a fait un sujet récurrent depuis 1970.

La femme

La femme, créatrice de vie, a, pour Flickinger un rôle important à jouer dans l’amélioration du monde. On retrouve la figure féminine dans ses statues avec la "Conquérante", "L'Éternel féminin" ou encore "La femme et l'enfant", ou sur ses toiles, pour évoquer entre autres les discriminations et les inégalités, notamment dans la religion. Le thème du féminin et du masculin est beaucoup exploré dans ses créations.

Les Hommes en devenir

Symbolique récurrente depuis 1993, l’Homme en devenir est un des thèmes les plus connus de l’artiste. Ce visage scindé en deux et légèrement asymétrique évoque l’homme qui n’est jamais parfait et peut toujours mieux faire. De plus, les quotidiens effrénés des hommes et leur stress ne leurs laissent pas le temps de se déconnecter, de profiter de la nature…

Oeuvres inspirées du Retable d’Issenheim

Marqué à 14 ans devant le retable d’Issenheim exposé au musée de l’Unterlinden de Colmar, Flickinger décline cette œuvre en plusieurs créations pendant 10 mois de travail. Il y retranscrit tout son questionnement sur la religion, la rationalité, les croyances ; mais fait aussi écho à son histoire personnelle, ayant reçu une éducation auprès de moines.
« Si j’essaye de comprendre ? Nous pouvons croire, nous pouvons rêver, nous pouvons espérer, nous ne pouvons pas savoir. Il nous reste à réfléchir, à inventer, à imaginer. »

La récupération et le détournement

Que ce soit des flacons de parfums, des matériaux pour les couvertures de toit ou les vêtements de ses petits enfants, Flickinger aime détourner les matières et les supports afin de créer des œuvres. Il recycle et réinvente, transforme grâce à son imagination et sa créativité. Sous ses mains, du bois flotté ramassé en vacances devient un visage, des pierres une sculpture. Non seulement l'artiste utilise des matériaux divers, mais il est lui même également pluriel dans sa création puisqu'il est à la fois peintre, sculpteur, designer de mobilier et créateur d'accessoires.


A ne pas manquer